Infection Urinaire

Les causes d’une infection urinaire chez la femme


« Normalement », l’urine est stérile. La cystite (infection de la vessie) n’est pas une infection sexuellement transmissible. L’infection urinaire provient de germes, bactéries présentes dans l’intestin, qui descendent dans les urines. Le principal germe responsable d’infections urinaires est l’Escherichia coli.

L’infection urinaire est liée à une stagnation de bactéries dans la vessie (cystite). Il est donc recommandé en prévention naturelle de défense contre les germes de vider régulièrement et complètement sa vessie afin d’empêcher une stagnation et une prolifération des germes.

Différentes causes peuvent favoriser le déclenchement d’infection urinaire chez la femme comme :

- des rapports sexuels fréquents notamment lors de la ménopause (due à une baisse des sécrétions vaginales) peuvent favoriser le déclenchement de cystite. Il est recommandé d’uriner après un rapport sexuel pour éliminer toute bactérie,
- une hygiène insuffisante ou au contraire des douches vaginales excessives,
- des troubles du transit (constipation),
- une mauvaise hydratation.

Toutes ces causes peuvent engendrer des infections urinaires à répétition chez la femme.

Certaines femmes sont donc plus sujettes aux infections urinaires :

- les femmes qui sont actives sexuellement. Le taux d’infection est alors 50 fois plus élevé que chez les hommes,
- les femmes enceintes sont particulièrement à risque en raison de la pression exercée par le bébé sur le système urinaire, mais aussi des changements hormonaux inhérents à la grossesse,
- les femmes après la ménopause faisant régulièrement des vaginites.

En règle générale, les personnes qui peuvent avoir des infections urinaires sont :

- les personnes diabétiques, en raison du taux élevé de sucre dans leur urine, qui constitue un milieu favorable au développement bactérien,
- les personnes atteintes de calculs rénaux,
- les personnes sondées (définitivement ou temporairement) car ne pouvant uriner (inconscientes, déficientes neurologiquement). Les bactéries se servent alors de la surface du tube pour infecter le tractus urinaire,
- les personnes qui ont une anomalie structurale des voies urinaires,
- les personnes âgées, qui cumulent souvent plusieurs des factuers de risques comme l’alitement, le port de sonde urinaire, troubles neurologiques, diabète…

Différents traitements naturels à base de plantes existent contre les infections urinaires.